Les engagements saint amand

Saint-Amand : l’eau minérale naturelle du Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Fondée en 1967 par Fernand Chantraine, Saint-Amand compte aujourd’hui 120 collaborateurs et produit près de 110 millions de bouteilles par an.

L’histoire d’amour entre la cité amandinoise et l’eau ne date pas d’hier. Déjà, à l’époque romaine, la ville thermale était connue pour ses eaux sulfurées qui soignaient les infections rhumatismales et respiratoires.

L’eau minérale Saint-Amand : une success-story nordiste
En 1967, Fernand Chantraine découvre la source du Clos de l’Abbaye et commence son exploitation sous le nom d’Eau minérale Saint-Amand.

Au fil des années, l’entreprise se développe. Reprise en 1989 par Francis Chantraine, un des quatre enfants de la famille, la société se hisse aujourd’hui au 4ème rang national des producteurs d’eau minérale et compte jusqu’à 18 lignes d’embouteillages. En 2012, le groupe Roxane devient actionnaire de St-Amand et Denis Ricklin est nommé directeur général de l’entreprise.

Le groupe nordiste compte sept sites de production en France dont deux situés dans la ville de Saint-Amand-les-Eaux chargés d’embouteiller l’eau minérale Saint-Amand. Cent dix millions de bouteilles d’eau sortent chaque année de l’usine équipée de sept lignes d’embouteillages, dont une d’eau gazéifiée.

Labellisée Saveurs en’Or, une marque qui valorise les savoir-faire régionaux, Saint-Amand est une eau minérale 100 % nordiste. Du moulage des bouteilles à l’empaquetage, tout est réalisé sur le site historique de la marque à Saint-Amand-les-Eaux. Boire de la Saint-Amand, c’est donc favoriser le circuit-court.


Engagement n°1
Fournir une eau
de grande qualité
La société des eaux de saint amand et ses collaborateurs s’engagent au quotidien pour vous proposer une eau de grande qualité. Ils protègent et entretiennent la source du Clos de l’Abbaye de toute pollution extérieure. Sans nitrate et moyennement minéralisée, l’eau saint-amand peut ainsi être consommée par toute la famille.


Engagement n°2
Préservez l’une des plus belles ressources
d’eau minérale naturelle au nord de Paris

Le respect et la protection de l’environnement sont des valeurs essentielles que partagent l’ensemble des salariés. La société est en effet engagée dans un ensemble de démarches volontaires et d’actions dans le développement durable :
Diminution des émissions de CO2 et optimisation de la politique de transport
Recyclage de tous les déchets de l’usine : préformes, bouteilles, films plastiques et palettes
Exploitation raisonnée de la source permettant à la fois sa préservation, son renouvellement et donc la protection d’un véritable patrimoine naturel régional



Engagement n°3
Agir aux côtés
des acteurs régionaux

saint-amand est fière de s’associer régulièrement aux événements et entreprises régionales qui partagent les mêmes valeurs que les siennes : convivialité, solidarité, transparence.

L’eau minérale nordiste est par exemple partenaire du Trail des deux baies et s’engage également aux côtés du champion Handisport Axel Alletru qui représentera la Fance à Rio en natation. La marque Saint-Amand a également rejoint récemment le semi-marathon de Lille comme partenaire officiel réaffirmant ainsi son attachement à la région. Elle renouvelle depuis plusieurs années son partenariat avec l’usine valenciennoise Toyota à travers de grand jeu-concours.


Saint-Amand, acteur dans le recyclage des bouteilles grâce à l’entreprise ROXPET

Consciente des enjeux environnementaux et soucieuse de préserver les ressources naturelles de la planète, l’entreprise Saint-Amand est partenaire de l’entreprise ROXPET qui recycle les bouteilles en plastique. Un bel exemple d’économie circulaire…

ECOBOX : faire un geste pour la planète

Afin de sensibiliser sa clientèle au recyclage, Saint- Amand a participé à l’installation des ECOBOX à l’entrée des principaux grands centres commerciaux de la métropole lilloise. Ce concept – inspiré du principe de la consigne – invite les consommateurs à glisser leurs bouteilles d’eau usagées dans un automate.

L’ECOBOX est capable de reconnaître les emballages et n’accepte que les contenants recyclables.

En contrepartie, ces derniers reçoivent un bon d’achat à dépenser dans l’hypermarché en question. C’est l’occasion de rappeler aux consommateurs que trier ses déchets, c’est participer à une démarche éco-citoyenne et agir en faveur de la planète…

100 % des bouteilles récupérées sont recyclées

Les bouteilles d’eau rapportées après consommation dans les points ECOBOX sont broyées, mises en box de 3300 kg et collectées par une filière de recyclage. Ce gisement de déchets plastiques est ensuite lavé, trié et transformé en « cachou » – une nouvelle matière première recyclée – par ROXPET à Lesquin.

Puis, les préformes en PET quittent l’usine ROXPET pour rejoindre le site d’embouteillage de Saint-Amand. Là, elles passent dans une souffleuse automatique équipée de rayons infrarouges pour les chauffer et dans une station d’étirage-soufflage où elles prennent définitivement leur forme de bouteille.

De la bouteille à la bouteille

En intégrant la filière de recyclage en partenariat avec ROXPET, ECOPET et Eco-Emballages, Saint-Amand prend un temps d’avance en matière d’engagement environnemental. Sur le modèle du « Craddle to Craddle » – un concept de recyclage permanent – l’entreprise Saint-Amand se fait le chantre de l’économie circulaire en donnant une seconde vie à ses bouteilles. Un principe de recyclage 100 % local qui profite à l’économie et à l’emploi du Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Consommer de l’eau minérale Saint-Amand, c’est donc faire un geste pour l’environnement mais aussi pour la région…

Protection de la ressource, recyclage des déchets et optimisation des transports

Dans un souci de respect de l’environnement et de diminution des émissions de CO2, l’entreprise Saint-Amand a mis en place un certain nombre d’actions. Par exemple, le débit de l’eau du forage a été bridé afin de ne prélever que ce dont l’entreprise a besoin. Une gestion raisonnée qui permet de pérenniser cette source d’une qualité exceptionnelle.

Chez Saint-Amand, tous les déchets – préformes défectueuses, bouteilles, films plastiques et palettes – sont triés afin d’être ensuite valorisés.

Le transport est également optimisé. « Aucun camion ne roule à vide » assure Denis Ricklin, le dirigeant de l’entreprise. Les bouteilles sont livrées dans une zone de chalandise qui se situe dans un rayon de 200 kilomètres autour de l’usine ce qui minimise l’impact environnemental.

Enfin, Saint-Amand investit pour réduire le poids de ses bouteilles, par exemple, la bouteille de 5 litres est passée de 85 grammes à 70 grammes (soit 20 % en moins) grâce à une diminution du corps en plastique, des poignées et du bouchon.